le site est en beta test pour les pigistes et redaction
Marlène ELIAZORD
Rédacteur spécialisé
Paris (75012)
Déposé le 12/08/2014 à 12h48
Synopsis n° 216
 Support : Presse
 Durée : 1 Mois
 Quantité : 10000 caractères
« Mini citadine cherche maxi charge »
En 2014, Smart a donné un coup d’accélérateur à la production de sa Fortwo électrique. Cet événement intervient en parallèle au déploiement national des bornes de recharge. On la surnomme « la Puce ». La petite futée de Mercédès (en anglais, Smart signifie « malin ») se faufile partout en ville depuis son lancement en 2001. Mais les ventes de sa version électrique, la Fortwo Electric Drive (ED), tournent au ralenti. De janvier à novembre 2013, il ne s’en est vendu en France que 248 unités (contre près de 5000 de la Zoé Renault, leader du marché). En 2014, le nombre de sorties d’usine de la troisième génération de Smart "propre", fruit du mariage deux ans plus tôt de Renault-Nissan avec Daimler, sera multiplié par dix, soit 10 000 exemplaires. 200 millions d'euros seront investis et, en juin, 200 salariés seront recrutés à « Smartville », le site d’Hambach en Moselle. « Un client sur deux achèterait l’électrique si les recharges existaient ».... Un dossier sur les difficultés pour la marque de vendre ses modèles électriques en raison du manque d'infrastructures de recharge. Enquête auprès de Smart, l'ADEME, les fabricants de recharges de véhicules électriques.

Contacter l'auteur

Ajouter aux contacts