le site est en beta test pour les pigistes et redaction
SOPHIE DI MALTA
Journaliste pigiste
Paris (75020)
Déposé le 06/08/2013 à 11h32
Synopsis n° 175
 Support : Web
 Catégories :  Art/culture
 Durée : 1 Jour
 Quantité : 4440 caractères
« Low Bros, à adopter d’urgence ! »
Low Bros, à adopter d’urgence ! Dans la famille Beaux Gosses, je demande… Les street artists ! Pourquoi ? Parce qu’on ne parle jamais d’eux mais c’est pourtant une espèce rare à découvrir, à tester, et à adopter ! C’est pour cela que vous allez totalement fondre pour Low Bros. C’est quoi ça ? Non, ce n’est pas le fils caché de Warner Bros mais LE très bon duo de frères, NERD et QBRK, qui ont formé ensemble LOW BROS. Ces deux allemands basés à Hambourg et à Berlin sont à la base designers. Ils sont devenus street artists quand ils ont commencé à créer leurs personnages excentriques et colorés, en alliant des formes géométriques et du graffiti. Lorsqu’ils étaient enfants, les deux frères aimaient dessiner, inventer des histoires et des mondes fantastiques. Depuis, ils ont recréé ces personnages de leur enfance, tous plus déjantés les uns que les autres : des bonhommes qui ont l’air fou, mais aussi de drôles d’animaux : chiens, renards, loups… Ils sont également co-fondateurs de la TPL-Crew et participent à des expositions, notamment en Allemagne. Ces deux mecs sont dans l’air du temps, ou plutôt dans l’air de la rue. Low Bros, c’est le duo qui monte ! Pourquoi LOW BROS nous fait craquer ! En fait les Low Bros sont assez discrets sur leur vie. A croire que le street artist est par essence mystérieux. C’est un oiseau rare qui reste dans l’ombre, pour mieux être apprivoisé. C’est pour cela que le duo Low Bros nous fait craquer ! Mystérieux mais avec tant d’humour dans leurs dessins, ils parcourent les villes pour faire découvrir leur talent. Dans un monde où nous sommes bombardés de messages publicitaires et d’immeubles hideux, Low Bros nous offre un regard différent, haut en couleur, pour s’échapper un peu au quotidien. Pensez à cette vie trépidante, faite de danger et de cœur qui bat, d’urgence, de folle liberté ! Oui parce qu’on n’a pas le droit tout de même de peindre sur les murs. Si ce n’est pas sexy ça. Les Low Bros sont de cette espèce-là : artistes inspirés, bad boy de la rue, que celle d’entre nous qui n’a jamais rêvé de vivre une love story avec un bel artiste se dénonce ou se taise à jamais ! En plus, il faut bien l’avouer, ils sont carrément mignons, dans le genre blondinet. C’est pour cela qu’on vous fait découvrir le BGSA. Entendez : le BG Street Artist. Prononcez : «Bibi-èsse-eille», ça sonne toujours mieux en anglais. 6 très bonnes raisons d’adopter un BGSA ! - Un BGSA a le sens du danger, vous vivez des émotions fortes avec lui. Il vous fait braver les interdits… Repensez à votre ex, Kevin, et les longues heures passées le soir devant la télé… Le choix est vite fait. - Un BGSA a de l’imagination. Il vous invente de folles histoires et peut débattre pendant des heures de ce beau mur en briques rouges qu‘il a repeint 5 fois. Kevin, lui, vous assommait avec ses histoires de dossiers et de réunions au bureau. - Un BGSA n’a peur de rien et sera toujours le premier à affronter le danger pour sauver la «bombe de peinture qui a failli tomber du 5ème étage». Il vous sauvera de la même manière, dites-vous, si vous tombez de la fenêtre un jour. Kevin, lui, n’aurait pas bougé d’un cil. - Un BGSA ne se repose jamais, il est infatigable. Il peut rester des heures entières à peindre… Pensez aux folles nuits que vous allez passer en sa compagnie ! Kevin avait la fâcheuse manie de s’endormir au bout de 10 minutes. - Un BGSA est fidèle. De toute façon il n’a pas le temps de regarder les filles qui passent, il a le nez collé à son mur. Quand il décolle son nez, c’est pour renouveler son stock de peinture. Kevin passait son temps à mater Pétasse, la voisine d’en face. - Le BGSA est un passionné. Il sera toujours le plus intéressant dans les soirées. Rappelez-vous Kevin, qui parlait à vos copines de Kiki, le chien de ses parents. Votre BGSA, lui, peut raconter ses péripéties dans tous les arrondissements de la capitale ! En somme, un BGSA est carrément bankable. Une fois que vous l’avez, un conseil : ne le lâchez plus ! Pour en trouver un, rien de plus facile, il vous suffit de vous balader la nuit dans une grande ville du monde, à la recherche de votre BGSA perdu. Le temps de le trouver, si vous ne voulez pas dormir seule la nuit, vous pouvez toujours vous lover dans un des coussins graphiques conçus par Low Bros chez The Dirty Cream. C’est par ici : http://www.thedirtycream.com/graphic-pillows-cushions-artists-series-limitededition-design-graffiti-bros-nerd-qbrk-p-1881.html

Contacter l'auteur

Ajouter aux contacts