le site est en beta test pour les pigistes et redaction
Léo Macdime
Etudiant
Roubaix (59100)
Déposé le 22/07/2013 à 18h10
Synopsis n° 172
 Support : Presse
 Catégories :  Education , Loisirs , Art/culture
 Durée : 0,5 Heure
 Quantité : 4 feuillet(s)
« L'enfer des réjouissances : Les dessins animées »
On est tous passé par là c’est indéniable, on a tous une fois regardé un dessin-animé. Cet ange venu tout droit des enfers fait l’objet d’une attention particulière pour le jeune publique… ce Lucifer, ange déchu, est aussi la hantise des petits.
Vous vous souvenez de ces petits dessins animées tellement anodin que nous regardions ? Si je vous en parles vous me répondrez sûrement : "Ah oui Heidi, Tom Sawyer, Les mystèrieuse cité d’or, Goldorak, Bouba mon petit ourson ou encore ce bon vieux bus Magique". Oui ça fait un peu cliché mais c’est bien ça que l’on regardait -Enfin généralement, moi personnellement j’avais un penchant pour les Cité d’or ou bien Inspecteur gadget, et ce fameux Il était un fois… la vie, l’histoire etc…-. Et bien figurez vous que maintenant, la tendance à changer. La révolution des nouveaux dessins animées.
Eh oui, les nouveaux né 2012/2013 auront cette chance incroyable de ne jamais connaître aucun des dessins animées énumés ci-dessus. Vous vous rendez compte ! Non la mode à totalement changé tellement que le caractère des enfants en prends un coups. 
Nous avons d’un côté les filles (dont je parlerai très peu) qui ont pour grande idole à partir de l’âge de 5 ans une barbie Stéréotypée le modèle de toute les filles pour sa frustrante perfection. À savoir cette barbie crée des complexes chez les filles les plus jeune qui sont plus ronde que les autres.
Et nous avons les garçon d’un autre côté. Et là nous touchons bientôt le fonds. Les dessins animée ne font même plus l’objet de simple animation mais d’addiction. Je vais citer quelques dessins animées qui selon moi sont nocif à la bonne éducation des enfants : déjà nous avons toute cette série de manga venue d’Asie ( oui la mondialisation ne concerne pas que le domaine commercial culturel… Elle concerne le domaine des dessins animées. Mais attention là on ne peut parler de mondialisation, il faudra parler d’Asiatisation ou de Chination ou encore Japonisation ) Dragon ball Z, et encore ça c’est rien comparé à One peace et tout le reste. Bref je pense que mon avis sur les mangas est très claire. C’EST NOCIF, ça aiguisent la violence des jeunes garçons et on s’étonne des bagarre et des coups de couteau un peu plus tard vers l’âge adulte. Je sais bien, il y aura toujours un malin pour dire "Ouais mais il y a les interdictions" je sais bien que One Peace est interdit au moins de 10 ans mais il faut savoir que la plupart des enfant de 8 à 10 ans regardent, dans mon entourage par exemple. Dans une école primaire j’ai entendu des CE1 parler de ce manga assez hard : femme à moitié nu (en faite elle n’ont qu’un soutien gorge en guise de vétement ce qui est déjà bien voyons) et aux seins disproportionné, et vous avez des morts horrible des personnages à dormir debout avec de visage cauchemardesque. Hormis les mangas il y a peu d’autres dessins animées nocif mais il y a tout de même certains avec des monstres abominables. Les cauchemar assuré et selon moi un petite jeunesse gâché par cette violence, pendant la jeunesse on pense à monde imaginaire avec pleins de belles choses une étape décisif pour la transition un peu plus tard aux monde des grands. Les dessins animées que j’ai cité, aiguisent la violence, l’impulsivité, l hyperactivité, et même le stress des enfants. J’ai même fais un test 2 enfant né en 1999 fan de manga, de One Peace pour ne pas citer. Ils ont été bercé dedans et aujourd’hui à 13 14 ans il sont violent, impatient, vulgaire, et ont en dépit de leur âge un esprit mal tourné, autrement dit, un esprit pervers. 
Avec ce genre d’animation les jeunes ont le droit dès leurs plus tendre enfance à un service militaire bien osé étant donné les mort affreuse qu’on peut compter. J’entend des enfants de 10 ans dire des choses du style “Tue le, Achève le" et à jouer avec des fausses armes à feu comme si cela était normal. 
La jeunesse dégénère voyait par vous même les nuisance à tout âge :
- De 4 à 11 ans comme je le disais il y a les dessins animées précurseur de la violence, de l’addiction 
- De 11 à 17 ans les jeux vidéo qui viennent très vite après le passage à l’adolescence qui n’aident pas la progression. Qui incitent à rester dans la même voix. Précurseur de l’isolation le jeune se rend compte que c’est parent ne lui sont plus d’une très grande utilité, il s’enferme dans sa chambre et se coupe du monde
- De 11 à 17 ans en parallèle il y a les télé-réalité qui conduit le jeune toujours dans le mauvais chemin

Contacter l'auteur

Ajouter aux contacts