le site est en beta test pour les pigistes et redaction
Santi Laurent
Journaliste pigiste
MARSEILLE (13005)
Déposé le 28/09/2012 à 15h32
Synopsis n° 73
 Support : Web
 Catégories :  Cinéma/DVD
 Durée : 1 Heure
 Quantité : 1800 caractères
« Johnny Depp, Sarkozy : même combat. »
Bonne nouvelle : l'affligeante logorrhée cinématographique Pirates des Caraïbes nous gratifie d'un cinquième film. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, je suis honoré de vous annoncer que le sémillant quinquagénaire Johnny Depp va empocher la bagatelle de 90 millions de dollars pour y jouer. Cette somme, qui peut sembler disproportionnée (pour les mauvais esprits et certains rédacteurs sournois d'Epicureweb), ne l'est en réalité absolument pas. En effet, les Américains ne font pas les choses à moitié quand il s'agit de chouchouter leurs stars, mais en France aussi, nous avons le sens des priorités et de l'argent bien placé. J'en veux pour preuve Nicolas Sarkozy. En effet, notre ancien président donnera à partir de l’automne des conférences à l’étranger. Notre bon Nicolas sera donc conférencier de luxe, avec une spécialité : l'économie mondiale et la crise financière internationale. Je vous l'accorde, ça fait rêver. Mais apparemment, l'anecdote fait scandale (encore un coup de tous ces sournois), à cause du tarif annoncé par l'hebdomadaire Le Canard Enchaîné. Selon ce dernier, la banque Morgan Stanley aurait proposé à Monsieur Sarkozy la somme on ne peut plus raisonnable de 250000€ pour 45 minutes de discours. Vous vous demandez probablement pourquoi je parle de Sarkozy dans un article sur Pirates des Caraïbes. Je ne sais pas. Il faut croire que je vois des liens entre ces deux histoires de vieux beaux qui volent de l'argent. Pour finir sur Johnny Depp, je tiens à dire que je suis heureux qu'il touche autant d'argent. Cela va lui permettre de payer la pension alimentaire de Vanessa Paradis et de ses enfants. Il va pouvoir prendre un nouveau départ, et, qui sait, rencontrer à nouveau l'amour. Peut-être même que cette fois, elle saura chanter. Laurent Santi

Contacter l'auteur

Ajouter aux contacts