le site est en beta test pour les pigistes et redaction
Baptiste Erondel
Etudiant
La Bosse (72400)
Déposé le 01/07/2013 à 00h35
Synopsis n° 167
 Support : Presse
 Catégories :  Marketing , Emploi , Informations
 Durée : 2 Jours
 Quantité : 635 caractères
« Ces entreprises qui ont l’impolitesse de ne pas répondre aux can »
Les vacances se rapprochant à grands pas, vous avez sûrement du envoyer des CV et des lettres de motivation à droite et à gauche pour un job d’été et vous attendez désespérément une nouvelle. Ou encore pire : il vous faut absolument un travail pour manger et vous avez envoyé pour cela votre candidature depuis plusieurs jours et vous attendez toujours une réponse. Fort heureusement, certains responsables d’entreprises auront la délicatesse de vous répondre dans des délais respectables et vous pourrez au moins continuer vos recherches en éliminant les organisations qui auront refusé votre candidature. Dans une bonne partie des cas, ce n’est pas la situation rencontrée malheureusement. Le temps passé à rédiger des documents C’est la raison prioritaire qui devrait pousser les entreprises à répondre aux candidatures. La moindre des politesses serait de répondre aux candidats qui passent de longues heures à imaginer, rédiger, mettre en page et envoyer des CV et des lettres de motivation. Ne parlons même pas de ceux qui ont le courage et la patience d’écrire à la main ! Une simple réponse négative, affirmative ou qui demande juste de patienter semble être un minimum en reconnaissance du travail des candidats. Les heures passées à écrire des lettres de motivation ne sont-elles pas davantage une preuve de motivation que le contenu qui y est rédigé ? Les bonnes excuses Il est complètement compréhensible qu’une candidature bourrée de fautes d’orthographes soit jetée à la poubelle, mais elle mérite quand même une réponse, ne serait-ce qu’un « revoyez vos leçons d’orthographe et postulez chez nous ensuite ». Qu’est-ce qui nous dit également qu’une entreprise est si surchargée de travail qu’elle le prétend ? Si une entreprise a le temps de dire qu’elle est surchargée, elle a le temps de répondre à une candidature. Bref, à moins qu’une entreprise reçoive plus de 10 candidatures par jour, il n’y a aucune raison pour qu’elle ne réponde pas à celles-ci. Ce n’est pas comme si nous étions passés à la génération 2.0 Entre le courrier écrit, le téléphone, les e-mails, on ne peut pas dire que les entreprises manquent de possibilité rapides et peu coûteuses pour répondre aux candidatures. Un e-mail de réponse peut s’écrire très rapidement et ne coûte rien. Il est de temps de se mettre au goût du jour. La lettre de motivation qui porte mal son nom Sérieusement, en quoi une lettre peut prouver la motivation de quelqu’un ? Ce ne sont que des mots qui peuvent être soufflés par les proches d’un candidat qui s’empressera de les noter. On parle donc ici de triche. Rien ne prouve qu’une lettre de motivation soit strictement personnelle et qu’elle n’a nécessité que le travail du candidat. On peut aussi être le meilleur écrivain du monde et ne pas être du tout motivé par le travail pour lequel on postule. Donc cette lettre de motivation ne veut pas dire grand-chose. Elle semble surtout être une perte de temps, moins efficace qu’un entretien. Il n’y a qu’un vrai face à face qui peut prouver une motivation, ou une conversation au téléphone à la limite. Essaie encore C’est bien d’annoncer que l’on va donner une réponse à un candidat à un moment précis, c’est encore mieux de respecter l’engagement que l’on prend en répondant à ce moment précis. Il n’y a rien de pire pour quelqu’un qui attend une réponse que de lui poser un lapin. Il faut à un moment penser à l’image de l’entreprise que l’on représente en ne répondant pas au moment que l’on a indiqué. Dans ces cas-là, autant ne rien dire plutôt que de mentir et de mettre en rogne un candidat qui compte sur vous. Certains disent que les jeunes ne sont pas motivés pour trouver du travail, pas mal d’entreprises ne se bougent pas le cul pour les aider non plus. Témoignage de Yann, étudiant constatant.

Contacter l'auteur

Ajouter aux contacts